À la une

Cette rubrique principale contient 3 rubriques

Faire de l’Europe le carrefour mondial de l’innovation

Quels sont les facteurs cruciaux pour réaliser une Europe intelligente ? Cette question a été au centre de la première journée de la conférence européenne Technologies industrielles 2016, le 22 juin à Amsterdam. Dans un monde en mutation rapide, nous devons sortir des sentiers battus pour préparer nos entreprises à l’avenir, car la concurrence est rude : c’est manger ou être mangé. C’est par ce message qu’Ineke Dezentjé Hamming-Bluemink, présidente des organisations patronales de l’industrie technologique FME et CEEMET, a ouvert la conférence.

Les intervenants principaux ont tous souligné l’importance d’une politique paneuropéenne visant à faire de l’Europe le carrefour mondial de l’innovation. Cette première journée a été une réussite, avec diverses présentations, interviews et vidéos ainsi qu’un concours de présentations d’entrepreneurs devant un jury présidé par le prince Constantijn. Venant des quatre coins du monde, le millier de participants a pu puiser de l’inspiration dans les interventions liminaires et les présentations, participer à des ateliers interactifs et soigner ses réseaux.

L’industrie européenne doit développer sa confiance en elle

Les principaux intervenants étaient : Thomas Hedenborg, PDG de FASTEMS et président d’Orgalime, Peter Wennink, PDG d’ASML, et Patrick Child, directeur général adjoint de la DG Recherche & Innovation de la Commission européenne.

« L’Europe doit se réinventer et travailler en coopération pour être capable de se mesurer au tigre asiatique et à l’aigle américain », a déclaré Peter Wennink. « Il est crucial que l’industrie européenne retrouve sa confiance en elle ». Pour gagner la compétition mondiale, l’Europe doit faire travailler ensemble pouvoirs publics, industrie et monde universitaire. Selon Thomas Hedenborg, l’Europe est à la veille d’une évolution : « Il s’agit de miser sur l’innovation et de réaliser des succès commerciaux ». Ce à quoi Patrick Child à ajouté : « Le défi que représente l’innovation appelle une réponse ouverte et inclusive de la part de l’Europe ».