D’Instagram à Reddit

La présidence de l’UE utilise les moyens de communication les plus modernes : d’Instagram à Reddit, des hacketons au concours d’applications. L’usage de divers canaux renforce la transparence et permet de rendre intelligibles à tous des sujets parfois complexes. Une vue d’ensemble.

Site internet et médias sociaux

Un site internet en quatre langues, des comptes Twitter et Instagram, Flickr et YouTube : autant de canaux grâce auxquels les Pays-Bas souhaitent accroître la transparence et engager le dialogue avec les Européens. Ces médias accordent une large place aux bulletins d’information, communiqués de presse, photos et vidéos, et permettent à certains groupes cibles, comme les journalistes ou les participants, de trouver les documents de travail qui les intéressent ou les discours des ministres.

« Ask me Anything »

« Demandez-moi tout ce que vous voulez savoir », telle était l’invitation lancée par Bert Koender, ministre des Affaires étrangères, en préliminaire à sa participation le 8 février dernier au forum international Reddit. Premier ministre néerlandais à se plier à un tel exercice, M. Koenders voulait souligner ainsi l’importance de la transparence. Les internautes lui ont posé plus de 200 questions allant de sujets personnels ou politiques à la Syrie, aux flux de réfugiés et au référendum sur l’Ukraine. > Regarder la session

 

Transparency camp

En juin 2016, les Pays-Bas organiseront un TransparancyCamp Europe à Amsterdam pour donner la parole aux experts sur la transparence et les données ouvertes. Le programme se décomposera en deux parties : un concours d’applications et une « non-conférence ».

Le concours mettra les Européens au défi d’élaborer, à partir des données ouvertes, l’application éclairant le mieux le processus décisionnel européen. Organisée le 1er juin à Amsterdam, la non-conférence a pour objectif de lancer un dialogue sur la transparence de l’Union européenne entre ONG, secteur des technologies de l’information, mondes journalistique, universitaire et politique, pouvoirs publics et start-up.

> En savoir plus